Les sciences cognitives

Hexagramme_cognitiviste_2L’information utile circule peu. Cette impression personnelle s’applique dans le cas des sciences cognitives.

Lorsque l’on parle de psychologie, de mental etc. on pense souvent à des théories surannées comme le dualisme corps/esprits ou encore les travaux de Freud. Or, la recherche n’est pas une langue morte et les connaissances sont en constante mutations. Si l’on veut avoir une vision sérieuse et réactualisé du fonctionnement du cerveau, il convient de s’intéresser aux sciences cognitives.

Celles-ci apparaissent dans les années 1950, en même temps que l’informatique moderne, à laquelle elles sont intimement liées. La démarche de cette nouvelle science est d’établir un champ pluridisciplinaire mêlant philosophie, anthropologie, linguistique, psychologie, informatique et neurosciences. En se cantonnant à une méthode matérialiste, les sciences-co cherchent à mieux comprendre l’homme et son fonctionnement mental à partir du substrat matériel de celui-ci : la chimie cérébrale, le comportement, les systèmes de représentations etc.

Les sciences-co comme toutes les sciences, ne cherche pas à établir une vérité transcendantale, mais à extraire des mécanismes fonctionnels et reproductibles.

Publicités