Faire le « poing » sur la mémoire.

Les hémisphères cérébraux.

Vous le savez peut-être déjà, mais notre cerveau est composé grosso modo de deux hémisphères, le gauche et le droit, qui auraient chacun certaines spécialités. Ainsi, chez la majorité des humains le langage serait latéralisé à gauche alors que les fonctions visuo spatiales seraient à droite. En général on attribue au côté gauche le traitement sériel, la précision, etc. alors que l’hémisphère droit serait plus spécialisé dans le traitement holistique de l’information, les émotions, etc. Il faut cependant temporiser tout cela, car le cerveau est avant tout un organe de réseaux de neurones très adaptatif. Même s’il existe une spécialisation hémisphérique, il faut garder à l’esprit l’extraordinaire plasticité du cerveau, citons le cas de personnes souffrant d’épilepsie lourde, qui en désespoir de cause ont subi une hémisphérectomie (retrait de leur hémisphère gauche, pour se débarrasser de la zone donnant naissance aux crises), ces personnes continuent à vivre quasi normalement après leur opération.

Le modèle HERA.

Avant d’aborder l’étude spécifique qui a inspiré cet article, laissez moi vous parler d’HERA, il ne s’agit pas de la divinité grecque mais de l’acronyme anglais pour Hemispheric Encoding/Retrieval Asymmetry. HERA est un modèle théorique postulant que nos deux hémisphères cérébraux ont un rôle différencié dans la mémorisation. Selon ce modèle, l’hémisphère gauche serait spécialiser dans l’encodage de l’information (le moment où l’information vient s’inscrire dans le cerveau) alors que l’hémisphère droit serait plus impliqué dans la récupération de l’information (la capacité à accéder à une information précédemment gravée).

En avril 2013, Ruth Propper et ses collègues ont en s’appuyèrent sur ce modèle, pour émettre une théorie selon laquelle la pré-activation de la région gauche du cerveau faciliterait la mémorisation d’une information et la pré-activation de la région droite du cerveau faciliterait la récupération d’une information. Pour pré-activer les zones ciblées, les chercheurs utilisèrent une propriété bien connue des spécialistes du cerveau, la controlatéralité, à cause du phénomène de décussation, à savoir du croisement de certaines fibres nerveuses, nos hémisphères cérébraux traitent les informations sensorielles de manière controlatérale… En français plus courant, l’hémisphère droit traite des informations provenant du côté gauche du corps, et inversement. Ainsi, les chercheurs, en sollicitant la gauche du corps entraîne une activation de l’hémisphère droit et vice-versa.

Mise à l’épreuve d’HERA.

Dans cette expérience des participants étaient séparés en 5 groupes devant mémoriser 72 mots.

4 groupes avaient une tâche impliquant de serrer le poing et un groupe dit « contrôle » n’avait que la tâche principale de mémorisation. Dans les groupes devant serrer les poings il y avait :

  1. Un groupe devant serrer le poing droit avant de mémoriser la liste de mots et devait répéter cette action avant le rappel.

  2. Un groupe effectuant la même routine que la précédente, mais avec la main gauche.

  3. Un groupe devant serrer le poing droit avant la mémorisation et le poing gauche avant le rappel.

  4. Enfin, le dernier groupe effectuait la même routine que le groupe précédent mais en inversant les côtés.

De tous les groupes, ceux qui eurent les meilleurs résultats en rappel furent ceux qui avaient serré la main droite avant de mémoriser la liste et serré la main gauche avant le rappel, confirmant ainsi qu’une pré-activation de certaines régions du cerveau en rapport avec le postulat du modèle HERA, via une action sans rapport direct avec la mémoire pouvait avoir un impact spécifique sur la mémoire.

journal.pone.0062474.g002

Nombre de mots corrects rappeler à l’issue de l’expérience. Avec en abscisse, les conditions: Lenc/Lrec = encodage gauche/récupération gauche; Renc/Rec = encodage droite / récupération droite; Lenc/Renc = encodage gauche/ récupération droite; Renc/Lrec = Encodage droite/ récupération gauche; NENR = sans condition d’encodage et de récupération spécifique. En ordonnée, le nombre de mots correct rappelé. Les valeurs P désignent les seuils de significativité statistique.

Pour une approche holiste.

Il faudra bien sûr plus de données expérimentales pour confirmer le modèle HERA, en faisant intervenir d’autres types de matériels à mémoriser (informations visuelles, auditives etc.).

L’un des intérêts de ce type d’expérience est de rappeler à quel point notre cognition n’est pas que « purement cérébrale », le dualisme corps/esprit très répandu en occident a selon moi fait beaucoup de mal à la penser, car jusqu’à preuve du contraire, le cerveau fait partie du corps et c’est de cet ensemble insécable dont émerge la cognition.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s