Comment Eve aurait pu nous éviter toute cette m…. ?

L’île de la tentation…pfff mauvais comme intro.

Il existe un problème récurrent que tout à chacun à rencontré dans son existence : la tentation, cette sensation qui fait perdre de vue ses objectifs, qui incite à la procrastination et réduit la (déjà faible) marge de manœuvre sur nos vies. Comprendre comment s’extraire des diverses tentations auxquels nous sommes exposés demeure un des enjeux pratique de la psychologie appliquée.

Remède contre la procrastination ?

Une des voies possible pour maîtriser ses tentations semble avoir été tracé par Magen & Goss en 2007. Dans une de leur étude, les chercheurs utilisèrent une stratégie dite de « réévaluation » cognitive, des participants devaient effectuer des tests mathématiques tout en étant distrait par la diffusion de comédies TV attractives, une partie de ces participants été amenée à considérer l’expérience comme un test de volonté. Magen & Gross firent réévaluer la tâche sur un nouveau but, qui n’était plus simplement d’accomplir un test mathématique mais celui de prouver qu’il n’était pas influençable. A l’issue de leur expérience, le groupe ayant été incité à réévaluer la tâche fut moins prompt à regarder la télévision et ressentis moins de plaisir à se laisser aller à cette tentation.

Réplique et approfondissement de l’étude précédente.

S’inspirant de cette dernière étude, Véronique Leroy et al. (2012) mirent au point deux expériences visant à confirmer l’efficacité de la « réévaluation cognitive » tout en s’assurant qu’il n’y avait pas un revers à utiliser cette technique. En effet, l’attention que nous pouvons porter à nos actions est comme les ressources de notre planète (n’en déplaise aux croissantistes) : limitée, aussi en greffant un autre objectif à la tâche à accomplir, il n’est pas exclue qu’il y est une perte d’efficacité dans l’accomplissement de la tâche.

Lors de la 1er expérience, 62 participants, étudiants en psychologie, devaient (1er tâche) naviguer sur des sites internet constellés d’informations diverses considérés comme attractive (potins de stars, tendances modes, films en salle), typiquement le genre d’infos dont je me fous éperdument, mais les sites furent pré-testés et leurs contenus étaient effectivement considéré comme attractif… Comme quoi. Les étudiants pensaient participer à une étude sur l’ergonomie et la conception des sites internet, un questionnaire portant sur l’ergonomie de sites (présence d’un onglet de recherche, etc.) était fourni aux participants, ils devaient visiter et répondre à un maximum de questions en 12 min. Ensuite, (2e tâche) deux groupes étaient constitués, l’un d’eux était enjoint à effectué le même travail avec d’autres sites web mais dans un contexte de « test sur la volonté », l’autre groupe réeffectuait la même tâche avec d’autres sites, mais selon les mêmes conditions. Les performances des sujets aux questionnaires étaient bien entendues meilleurs lors de la tâche 2, soulignant un effet du temps (ici une répétition de la tâche), mais plus important et conformément aux études précédentes, le groupe qui a réévalué ses objectifs a eu de bien meilleures performances.

journal.pone.0039493.g001

Résultats de l’expérience 1. Avec en abscisse les tâches, en ordonnée les scores moyens de performance.

Dans la 2e expérience, 58 étudiants en psychologie servirent de cobayes, cette fois la 1er tâche consistait à regarder de court clip comique et à compter combien de fois le mot « maman » était citée durant la séquence (là encore les clips furent pré-testés et avaient l’effet distracteur escompté). Puis, comme précédemment, deux groupes furent constitués, les membres de l’un étant « informés » qu’il s’agissait d’un test sur la volonté, l’autre ne subit aucun changement de paradigme. Au sein des deux groupes, les étudiants devaient cette fois-ci, compter le nombre de fois où ils entendaient le mot « déjà » dans 3 clips comiques. Pour conclure l’expérience, un questionnaire mesurant la « tendance à la tentation » fut distribué, au sein duquel on trouvait des questions sur le contenu des clips (Qui était le personnage principale? Etc.). Là encore l’hypothèse de départ s’est vérifié, avec de meilleures performances de comptage de mots du groupe avec réévaluation de l’objectif et une moins grande tendance à la tentation de ce groupe par rapport au groupe sans réévaluation. Pour mesurer les « ressources » consommées lors de l’expérience, les chercheurs proposèrent des smarties en guise de récompense à la fin de leur expérience (je sais c’est spécial, mais bon ça peut se tenir…) et aucune différence significative n’apparut entre les groupes quant aux nombres de smarties consommés (je pensais pas écrire ça un jour).

journal.pone.0039493.g002

Résultats de l’expérience 2. Avec pour le 1er schéma les performances à la tâche principale, en abscisse, les groupes, de gauche à droite, « avec réévaluation »/ »sans réévaluation ». En ordonnée, le score moyen. Pour le second schéma, la « tendance à la tentation », en abscisse les groupes, de gauche à droite, « avec réévaluation »/ »sans réévaluation ». En ordonnée, le score moyen.

Des réévaluations cognitives soumissent à un contexte culturel ?

Il semble donc que la technique de réévaluation cognitive a un véritable effet sur notre attention, facilitant notre contrôle sur les ressources à allouer à ce qui nous paraît important, sans pour autant entraîner une perte de performance. On peut souhaiter que d’autres procédures soient mises en place pour vérifier s’il y a « surcoût » énergétique pour multiplier faire emboîter les objectifs. Il serait également intéressant de voir à quel point la réévaluation est relative aux personnes et aux sociétés, en occident il apparaît qu’être sans volonté c’est d’être faible, la croyance en la liberté individuelle étant répandue chez nous, mais cette allusion à la volonté est-elle aussi efficace partout dans le monde ? Et pour tous les types de personnes ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s