Ces mécanismes naturels qui favorisent la xénophobie et le sexisme …

Ok, ok, j’ai fait un titre choc comme les médias de bas étages, mais bon contrairement à eux je source mes infos et je puise mes raisonnements dans la science, pas dans la grasse concupiscence et le voyeurisme. Alors allons-y, quelle est l’origine de cette manœuvre de racolage actif ? Eh bien il s’agit d’une étude de Juan Manuel Contreras de l’Université d’Harvard et ses collègues Banaji et Mitchell, mettant en lumière les premières étapes de notre analyse d’un nouveau visage.

L’homo sapiens, animal social par excellence, passe une partie notable de son temps à interagir avec d’autres individus de son propre groupe, mais a toujours été confronté à la nouveauté que représente « l’étranger ». Hier comme aujourd’hui notre cerveau qui n’a pas changé « obéi » aux lois évolutives qui l’a forgé et il s’avérerait que ces « lois » nous font analyser les visages selon un certain schéma. Contreras et ses collègues ont découvert que la FFA (fusiform face area), zone s’activant préférentiellement lors du traitement visuel des visages, a différent types d’activités selon le sexe ou l’ethnie de la personne observé.

Dans un précédent article, on avait déjà survolé la FFA et cette « spécialisation » de notre cerveau, pour l’analyse des formes de type visage, mais la nouveauté ici c’est que les paramètres sexué et ethnique semblent être traités encore en amont, dans le processus d’analyse de notre cerveau. Pourtant, la FFA s’active déjà autour de 200 ms après observation d’un visage, indice d’une importance toute particulière « donné » par l’évolution aux traits sexués et ethniques.

Pour découvrir cela, les chercheurs mesurèrent le signal BOLD en IRMf, cette technique consiste à mesurer les variations de flux sanguins, car là où il y augmentation de l’afflux sanguin, il y a sursaut d’activité des neurones (apport en énergie, etc.). Une série d’images étaient projetées sur un écran, que les participants devaient observer pendant le scanner. On demandait aux participants de répondre en fonction des images présentées si il s’agissait de personnes noire/blanche ou de femme/homme.

Faces_Background

Exemple d’images présenté aux participants de l’expérience.

La robustesse de cet effet se manifestait également par le fait que lorsque les sujets étaient interrogés sur le sexe de l’individu présenté, les zones rattaché au traitement de l’ethnie étaient toujours activées et vice-versa.

Revenons au titre de cet article, en gardant toujours les précautions d’usages, discrimination des sexes d’une part et de la race/ethnie d’autre part, apparaissent comme des fonctions naturelles extrêmement précoces dans le processus de traitement de l’information visuel d’un individu. Si ces « traits » se sont avéré pertinents au point d’être si inscrit dans nos schémas cognitifs, ils laissent entrevoir des origines possibles de la focale apportée à ces caractéristiques. « Naturellement » l’homme chercherait à déterminer quel type d’interlocuteur il a en face de lui et trouverait ces deux critères comme premier et donc plus important. Et de ces tendances naitraient peut-être une segmentation sociétale entre les hommes et les femmes ou encore les « habitants de la Cité » et autres x de souche et les « barbares » ceux qui viennent du dehors et qui sont différents physiquement.

Cela ne signifie pas pour autant que l’humanité actuelle doit s’en tenir à ces critères, notre évolution est toujours en cours et la donne « culturelle » vient modifier profondément nos raisonnements et tendances premières (comme on peut le voir dans cet article). L’évolution a également fait surgir chez Sapiens cette aptitude réflexive de feedback, permettant à l’homme d’en apprendre plus sur lui-même, pour pouvoir influer sur le cours de son existence.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s